Esperanto Midi-Pyrénées
menu occitan menu esperanto
Vous êtes ici >> Accueil/La Krokodil', le blog du Centre Culturel Espéranto/LE CANTO GENERAL à l’Église St-SYLVE
logo Krokodil

LE CANTO GENERAL à l’Église St-SYLVE

16/03/2011 - Lu 861 fois
Ce dimanche 6 mars à l’église Saint-Sylve un public de 150 personnes a pu apprécier le concert gratuit offert par le chœur inter-régional Interkant’; qui avec 45 choristes et musiciens interprétaient le Ĝenerala kanto.

Le Ĝenerala kanto est l’adaptation en espéranto de dix poèmes de l’oratorio Canto general de Pablo Neruda mis en musique par Mikis Theodorakis. C’est un ensemble de 250 poèmes publié en 1950 par le poète chilien P. Neruda (1904-1973). Écrit en grande partie dans la clandestinité, le Canto general est un cri de lutte contre toutes les formes d’oppression de l’époque des conquistadors à celle des dictateurs contemporains, mais aussi un chant de solidarité avec les opprimés, les humiliés et les exploités.
Vivant en exil après s’être opposé à la dictature de son pays, le compositeur grec Mikis Theodorakis, a commencé à mettre en musique une partie du Canto general en 1973. Sa musique – empreinte de force, violence, douleur et tristesse – renforce la puissance des vers de son ami Neruda.

Les dix poèmes ont été chantés ou déclamés en espéranto par le chœur et deux solistes accompagnés de piano, guitare basse, vibraphone et timbales.
L’interprétation de Fabrice le baryton était très émouvante, et le jeune aveugle, tenant sa partition en braille devant lui, a impressionné le public. Zdravka, mezo-soprano, a recueilli de nombreux applaudissements.

Le chœur Interkant’
Créé en 2009, Interkant’ est un chœur inter-régional qui regroupe différents chœurs espérantophones de Bretagne, Normandie, Alsace, Toulouse et Sud-Ouest, Paris, Le Mans et Angers. Sous la direction de Franjo Lévêque, il a déjà donné cinq représentations du Ĝenerala Kanto : en 2009 à Bouresse (86), en 2010 à Hillion (22), Kaiserslautern (Allemagne), Le Mans (72),et La Havane (Cuba)

Et l’espéranto dans tout ça ?
Magistral dans sa version originale en espagnol, le chœur Interkant’ a néanmoins voulu renforcer le message universel du Canto general en interprétant cette œuvre en espéranto dans une traduction de G. Lagrange.
Cette langue internationale initiée en 1887 par un médecin juif polonais (Louis-Lazare ZAMENHOF) épris – comme Pablo NERUDA et Mikis THEODORAKIS – de justice et de fraternité, a pour but de favoriser une communication équitable entre les hommes.
Dotée de règles claires et sans exception (pas de verbes irréguliers, construction d’une multitude de mots à partir d’une même racine…), elle est d’un apprentissage beaucoup plus accessible que les autres langues. Se situant à l’intersection des cultures notamment par la diversité des origines de son vocabulaire, elle n’est par ailleurs l’outil d’aucune domination de certains hommes par rapport au reste de l’humanité. Elle est à ce jour pratiquée par plusieurs millions de personnes dans110 pays.

Le Centre Culturel Esperanto de Toulouse, qui a invité le choeur Interkant’, remercie la paroisse pour la mise à disposition de l’église, la mairie de Toulouse pour les locaux de répétition, et l’Ecole de musique de St-Orens pour le prêt d’instruments de musique.

Membres : marion infos sur le membre | contactez le membre
Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | additious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |